6 réflexions sur « D’erreur en emerveillement »

  1. L’enchantement, voilà le mystère, le vrai , le révélé… celui qui nous éveille dans chaque course de nuage, dans chaque chant d’oiseau, dans chaque chat qui joue, dans chacun de ces faits qui nous rappellent douloureusement ce que, et nous le percevons par l’intuition, nous avons laissé derrière nous. Et ce texte par sa concision, sa précision, ses capacités émotives m’émerveille comme une longue route sylvestre au cours de laquelle chaque élan est une chute vers d’innombrables surprises… merci…

Répondre à Christophe Gilles Annuler la réponse.