la terre etait seche

desierto de Atacama, Chili, 2018, Sylvie GE

La terre était sèche, mais en regardant l’horizon je voyais bien les courbes de la terre, son désir de donner à qui savait attendre, à qui savait trouver et prendre. 

Et je me rends compte que les corps s’imbriquent comme les montagnes (et l’on continue de croire que l’on a tout inventé). 

Une réflexion sur « la terre etait seche »

  1. Bon jour Sylvie,
    Les mots sont des inventions pour croire que … nous inventons le monde, l’Univers et tout le reste … 🙂
    Bonne Année Sylvie 🙂
    Max-Louis

Laisser un commentaire