Les mots (5)

granada48

Il est intéressant d’apprendre que le mot « arabesque » est entré dans la langue française au 16e siècle pour désigner ce qui est propre aux Arabes, ou un

ornement  formé de plantes, de branches, de feuillages… entrelacés

Il est encore plus fascinant de voir l’étymologie du mot dans les fines ciselures des murs des palais nasrides, construits en grande partie par les Arabes bien avant que le mot n’apparaisse dans la langue. Un  véritable délice visuel !

Cliquer ICI  pour une étymologie complète.

Chez Luz

2015-28-2--01-30-25

Chercher un appartement pour quelques jours ou quelques semaines m’oblige à faire la liste de ce qui est le plus important (outre le coût, il va sans dire), qu’il s’agisse de la proximité des transports en commun ou de ce dont j’ai besoin dans l’appartement.

Ceux qui louent ces appartements ont bien compris ces besoins et font en sorte qu’ils soient comblés. Au résultat, l’appartement est généralement pratique mais presque toujours sans âme.

Pour mon court séjour à Granada, par distraction ou  fatigue, je me suis contentée de vérifier le lieu  et de demander à Luz, qui loue l’appartement, s’il est loin du centre-ville, où le bus va me déposer. Elle me répond que c’est tout près et j’oublie tout. Quelques jours avant mon arrivée, j’entre à nouveau en contact avec Luz pour en savoir un peu plus et elle me dit alors que je dois prendre un taxi. Elle m’envoie une longue liste de directions à suivre. Il est trop tard pour louer un autre appartement et je m’inquiète un peu. Je dis à Luz que le conducteur l’appellera pour savoir comment se rendre chez elle. Elle viendra à ma rencontre, « près de l’église ».

Le jour j venu, le taxi s’engage dans un dédale de petites rues et quelques minutes plus tard, il s’arrête près d’une église où Luz m’attend, souriante.

Son appartement n’est pas comme les autres. Il y manque de petites chose et quelquefois il faut de l’imagination pour comprendre comment ceci ou cela fonctionne. Mais il est lumineux et les murs sont couverts de tableaux qui contrastent agréablement avec les petits « cadres » que l’on met habituellement aux murs des appartements de location de courte durée.

D’ailleurs, c’est Luz qui est le modèle de la plupart des peintures. Elle ne le dit pas ainsi, bien sûr, mais lorsque je lui dis que j’aime beaucoup les tableaux, elle me dit fièrement que c’est son mari qui les a peints et elle dirige discrètement son regard  vers  un tableau de femme.

Merci Luz !

Un blog experimental voue a la poesie du quotidien sous toutes ses formes/An experimental blog devoted to poetry in all its forms

Travel Vagrant

Travelling Made Easier With Our Tips and Tricks

Brothers' Campfire

Gather 'round and hear a tale...

Patient & Kind

The kindest corner of the interweb

BSF

Voir, juger, agir.

Amarikade

In order to “live” the dream, you just “be” the dream.

Daisy Green

https://www.facebook.com/poetryblogs/

Zubi's blog

Blossom and grow

Short Prose

Gabriela M Author of the Year (2019) at Spillword Press NYC

ORME SVELATE

la condivisione del dolore è un dono di amore da parte di chi lo fa e di chi lo riceve

L'oiseau de la lune //

poet of the clouds

Mieux vaut art que jamais

(Re)découvrir l'Histoire de l'art sur un ton décalé

ALL-IN-ALL NICHE

Almost Everything ....... Every Niche

MESSYPENS

poems, and lots of poems

SEVGİ EMEKTİR

Sevmek için yürek, Sürdürmek için emek gerek...