Les mots (7)

Les motsLorsque j’ai rédigé « Brouhaha », je me suis demandée quelle était l’origine de ce mot. Selon le Dictionnaire historique de la langue française (Alain Rey), l’origine de ce mot est discutée. La première hypothèse est celle d’une altération phonétique de l’hébreu barukh habba « béni soit celui qui vient » (au nom du Seigneur) par laquelle les lévites accueillaient le peuple se dirigeant vers le Temple  Ces paroles, souvent utilisées dans les prières auraient été déformées ainsi par ceux qui ne parlaient pas l’hébreu.

Une autre hypothèse veut qu’il s’agisse d’une locution interjective attribuée au diable, visant à inspirer la peur, attestée en 1552, où elle a développé le sens qu’on lui connaît aujourd’hui « grand bruit confus de voix ».

La première hypothèse est plausible phonétiquement mais on voit difficilement l’évolution du sens. Cela n’est pas impossible, bien sûr, surtout lorsque l’on sait que le mot tête, qui vient du latin « testa », signifiait à l’origine, « coquille’. Dans le cas de tête, cependant, on a retrouvé les traces des différentes étapes de son évolution linguistique, ce qui ne semble pas être le cas de « brouhaha ».

La seconde hypothèse est une histoire amusante, qui ferait sans doute  plus d’effet dans les soirées. Je me demande cependant si je devrais me réjouir d’apprendre que le diable parle français.

Un blog experimental voue a la poesie du quotidien sous toutes ses formes/An experimental blog devoted to poetry in all its forms