Reveries (samedi)

moment9Lorsque j’ai accepté un poste en Nouvelle-Zélande (avant Skype), j’ai souffert intensément du mal du pays. J’ai mis du temps à me faire aux saisons inversées , à l’isolement, à vivre dans une autre langue. Mais c’était aussi la fin des longs hivers et  l’absence de lumière pendant de nombreux mois , la beauté du Pacifique.

Je me retrouve aujourd’hui dans la saison froide de l’hémisphère nord pour quelque temps et je me rends compte que ce retour vers soi qu’elle cause, cette envie de rester chez soi, d’attendre le printemps m’ont manqué. Tout comme la nature, l’esprit semble faire une pause pour  revenir vers l’essentiel.

Un blog experimental voue a la poesie du quotidien sous toutes ses formes/An experimental blog devoted to poetry in all its forms