Lisboa la blanche


vue de Lisboa, novembre 2019, canon, Sylvie GE

A Lisonne, on n’est jamais loin d’une colline, ni de l’eau, ni d’un bon restaurant, ni de l’histoire, ni d’un bar, ni d’un chateau, le blanc y domine, ainsi que les tuiles de Marseilles. Le dimanche, sur l’avenue Liberdade, un marché aux puces s’y tenait qui m’a donné envie de remplir mes valises (mais la raison a fini par l’emporter). 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.