Tous les articles par Sylvie Ge

I find inspiration from different forms of poetry (White, haiku, Prynne ) and everyday life to feed this experimental blog. I have devoted my time to writing and poetry since 2015, after working as an academic at the University of Canterbury from1995. Photos are mine unless stated otherwise. Canon digital. Je m'inspire librement de differentes formes de poesie (White, haiku, Prynne) et du quotidien pour alimenter ce blog de poesie visuelle. Je me consacre maintenant entierement a l'ecriture, apres avoir quitte la vie universitaire (Universite de Canterbury) en 2015. Les photos sont les miennes, sauf indication contrary. canon digital

#3011 simple news (5)

It took me a long time to get used to the holidays in the southern hemisphere, because everything about that time of year is bound to be dark, snowy, cold, etcetera. After many years, however, I got used to living this time of year in a summery, lighter atmosphere, at least when I arrived. The consumer society has since caught up and we see a little more of everything. I find it difficult to join the brouhaha. I continue to live as usual and enjoy all that Nelson has to offer, including, given its temperature and long hours of sunshine, all kinds of produce, which almost all Nelsonians grow around their house. In times of plenty, they put the surplus on the sidewalk and passers-by help themselves,  it is free, or you can buy it in exchange for a few dollars left in a small box. Depending on the season, I can stock up on fejoas, plums, apples, pears, figs, lemon, grapefruit, oranges, tangerines, etcetera, and each time it fills me with  joy. Yesterday on my morning walk, a table on the sidewalk caught my eye. There were bags of walnuts, wrapped in transparent paper and golden ribbon, a small label stating that they were organic nuts from a tree planted in 1892, and it was free. I forgot to take a picture of these wrappers, but thought it was a great display of the Christmas spirit. 

#3011 nouvelles ordinaires (5)

J’ai mis beaucoup de temps à me faire au temps des Fêtes dans l’hémisphère sud, car tout ce qui a trait à cette époque de l’année est lié à la noirceur, la neige, le froid, etcetera. Après de nombreuses années, cependant, je me suis habituée à vivre ce temps de l’année dans une atmosphère estivale, plus légère, du moins lorsque je suis arrivée. La société de consommation s’est rattrapée depuis et l’on voit un peu plus d’un peu tout et j’ai du mal à me joindre au brouhaha général. Je continue de vivre comme d’habitude et je profite de tout ce que Nelson a à offrir, notamment, compte tenu de sa température et de ses longues heures de soleil, de toutes sortes de produits, que presque tous les Nelsoniens font pousser autour de leur maison. En période d’abondance, ils mettent le surplus sur le trottoir et les passants se servent gratuitement, ou l’achète en échange de quelques dollars laissés dans une petite boîte. Selon les saisons, je peux m’approvisionner en fejoas, prunes, pommes, poires, figues, citron, pamplemousses, oranges, mandarines, etcetera, et chaque fois, cela me remplit d’une joie toute simple. Hier, lors de ma promenade matinale, une table sur le trottoir a attiré mon attention. S’y trouvaient des sacs de noix de Grenoble, enveloppées de papier transparent et de ruban doré, une petite étiquette précisant qu’il s’agissait de noix bio venant d’un arbre planté en 1892. Tout cela était gratuit. J’ai oublié de prendre ces emballages en photo, mais j’ai trouvé qu’il s’agissait là d’une belle manifestation de l’esprit de Noël.