filtre

A travers la fenetre sale, Quebec, janvier 2020, canon, Sylvie GE

la vision soudainement nette

à travers le moustiquaire

dans le flou on peut se taire

avec une allumette

ou deux, sous la couette

faut être téméraire

dessinter des objets qui ont peut l’air

de devinettes (comme si on lisait d’anciennes lettres)

2 réflexions sur « filtre »

  1. même chose ! En hiver quand il neige et qu’il fait très froid je fais beaucoup de photos à travers la moustiquaire aussi (et la fenêtre sale, impossible de laver à fond ces fenêtres qui ne basculent pas et avec la moustiquaire qui gêne en plus !)

Répondre à Sylvie Ge Annuler la réponse.