4 réflexions sur « sans parole/wordless : Riviere Matai/River »

  1. Bon jour Sylvie,
    La réalité et son miroir. A quel moment on franchit l’un ou l’autre ? Quel angle de la raison nous porte à croire aux couleurs de la vérité ? Quelle part d’horizon ? (avenir déjà dessiné tout en étant impénétrable).
    Max-Louis

Laisser un commentaire