de l’importance des mots

Riviere Matai, printemps 2021

un bon matin 

tout va bien 

l’air est frais on se sent sain 

on croise un mesquin

mais ce n’est pas la fin 

du monde (on se  le jure) on imagine son chagrin 

on fait ce qu’on peut pour oublier le petit plaisantin

mais en vain

il a tout gâché depuis le matin 

Laisser un commentaire