Soliloque


reflet1A qui t’adresses-tu quand tu soliloques ?

Au monde peut-être?

A moins que tu ne répondes à ses ambiguïtés, ses paradoxes.

A qui t’adresses-tu quand tu soliloques ?

A toi-même peut-être?

A moins  que tu ne répondes à tes  propres angoisses.

2 réflexions sur “ Soliloque ”

  1. Hi Sylvie. Your poem reminded me of Prince Hamlet and his famous speech « to be or not to be »… I think that when we talk to ourselves we probably talk to the « ideal version » of us… More to the « devoir être » than to the « vouloir être »… Well… That’s how it works for me 🙂
    Nice and interesting poem. All the best to you!. Aquileana 😀

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s