comme des larmes sur la vitre


gouttes de pjuie, aout 2019, canon, macro, Sylvie GE

laisser fondre ma volonté dans la froideur du mois d’août, bien secouer les poussières de regrets en ouvrant la fenêtre, te regarder au travers des yeux de la pluie, un peu triste comme des larmes sur la vitre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.