parfois…


Essaouira, Maroc decembre 2019, canon, Sylvie GE

Parfois il serait quinze heures

et nous nous arrêterions

au café presque sans fenêtres

et le vieux tapis qui sent le chien

la poussière emplirait l’air

et même le thé serait mauvais

puis nous reprendrions la route

à grands coups de pédales dans le vent

dans la bouche un goût de sang

des moustiques sur les dents

les souvenirs seraient enfin fatigués

et nous irions nous coucher

5 réflexions sur « parfois… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.