Les mots (1)

tenby22

Au temps des Fêtes, on veut se réunir et partager, ce qui conduit inévitablement à l’évocation de  ceux d’entre nous qui sont seuls, certains par choix, certains par obligation. La solitude est bien ou mal vécue selon les individus, le temps de la vie ou le contexte dans lequel on en fait l’expérience. De plus, il n’est pas toujours facile d’en discuter, car les mots eux-mêmes semblent hésiter un peu.  L’anglais distingue assez bien la qualité des différents  états d’esprit de la solitude avec   « solitude » et  « loneliness »*.  En  français, la solitude s’oppose à l’isolement, le second concept insistant davantage sur son caractère imposé ou indésirable. « Se sentir seul », en revanche, est très clairement un état que l’on cherchera à éviter, alors qu' »être seul » peut être vécu de différentes façons. Le ou la « solitaire » aime souvent vivre seul(e).

Pour moi, la solitude est habituellement un état particulièrement positif, car il est souvent choisi et vécu comme un privilège me donnant l’occasion de me ramener vers ce qui est important. Quelles que soient les circonstances, cependant, certains lieux sont pour moi plus particulièrement propices  à la solitude et le bord de mer  (l’Atlantique ou le Pacifique) est l’un de ceux-là.

*Paul Tillich a dit, à cet égard que : « la langue a créé le mot « loneliness » pour exprimer la douleur d’être seul et elle a créé le mot « solitude » pour exprimer la joie d’être seul.

6 réflexions sur « Les mots (1) »

  1. Chaque fois que j’ai voulu acheter le livre en anglais d’un auteur britannique que j’avais lu, le livre anglais était beaucoup plus mince que son homologue en français. Je pense notamment au roman de Julian Barnes « The sense of an ending » traduit en français par JP Aoustin par « Une fille qui danse ».
    A cause du rôle des prépositions en anglais et des verbes y attenant : to put, to set……up, on, about…….
    Vous êtes une professionnelle et loin de moi l’idée de vous faire un cours.
    Donc la solitude est « habituellement pour vous un état PARTICULIEREMENT positif ».
    Je note.

  2. Bon jour,
    Que serais-je sans toi ma solitude,
    Une âme égarée dans le flot de la foule,
    Une coquille vide par habitude,
    Une boussole sans rose des vents,

    Je suis plein de toi ma solitude,
    Tu es mon refuge, ma plénitude,
    J’ouvre chaque jour notre fenêtre,
    Le soleil de la vie à nous renaître.

    Max-Louis

Laisser un commentaire