Le corps a ses saisons…


cabbagetree2M’échapper de l’hiver britannique en février (bien qu’il ait été particulièrement doux cette année) pour aller en Espagne  été salutaire. Mon corps se gorgeait du soleil et ne se rebiffait pas trop contre les températures un peu plus basses que la normale à cette époque de l’année. Le choc de l’arrivée au Québec en mars, dans un printemps qui refusait d’arriver, a été un peu plus difficile. La pensée de rentrer en Nouvelle-Zélande en avril créait cependant une sensation de bien-être, alors que la température se situe toujours autour des 20 degrés dans un automne plutôt doux. Mais ce sera  l’hiver à nouveau, en juillet et mon corps se révolte et réclame un été, qu’il n’a pas eu depuis janvier 2014. Je ne peux plus le duper et lui demander d’attendre jusqu’en janvier 2016.

13 réflexions sur “ Le corps a ses saisons… ”

  1. Touchée! 🙂
    Bel intermède, Sylvie. Qui raconte bien l’itinéraire que je devinais tranquillement au fil des articles depuis mon abonnement à ton blogue… et les sentiments que tu y partageais…
    Et pour le besoin d’un long été, ô combien je te comprends.

    Aimé par 1 personne

    1. Je me rends compte qu’il est indecent de parler d’un besoin d’ete aux Nord-Americains cette annee ou le froid a ete sans pitie. Merci de tes commentaires Caroline. Toujours tres apprecies

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s