Saint-Houblon (priez pour nous)

sainthoublonEn regardant par hasard au-dessus des toits, j’ai cru qu’il s’agissait d’un signe. J’ai essayé d’imaginer l’inspiration, sans doute divine, qui avait jadis conduit ce saint à macérer le houblon jusqu’à en tirer le liquide qui ferait, pour les siècles à venir, la joie des fans de rugby, de hockey ou de football, avant de conquérir les buveurs de vin grâce à des recettes artisanales. Où était-il né (en Belgique? En Allemagne?) me demandais-je, ce saint oublié de tous, au profit de son invention.  En allant au petit pub du même nom, j’espérais être accueillie par la petite histoire de Saint-Houblon, qui me ravirait sans doute. Le petit pub est bien sympa, mais point d’histoire et  je ressens un vide, maintenant que j’ai imaginé ce saint qui n’existe pas (à moins qu’un lecteur soit au courant de quelque chose que j’ignore).

19 réflexions sur « Saint-Houblon (priez pour nous) »

      1. Aucun problème Sylvie. En fait, je suis même heureux et fier d’avoir résisté si longtemps à la tentation, sans un accroc, et sans y mettre trop de détermination non plus !

  1. C’est étrange, je travaille dans l’édifice en face de cette murale. Effectivement, je crois que c’est un nom inventé, comme on dirait le Saint Graal ou le Saint Calice.

Laisser un commentaire