Adios Saldinia


img_9938img_9753

En Sardaigne, j’ai aimé : La douceur de Santa Teresa di Gallura, ses eaux claires, la cloche qui sonne le passage du temps et semble ainsi en ralentir la course, les formations rocheuses de Capo Testa, entendre la langue sarde. Traverser la Sardaigne du nord au sud et découvrir son paysage rocailleux et mystérieux. Découvrir une petite ville universitaire au sommet d’une montagne au milieu des forêts. L’appartement airbnb avec vue sur la plage rena bianca (je le veux, je le veux, je le veux). Découvrir Cagliari, son énergie, rencontrer Enrico, l’hôte du airbnb. Me sentir déjà presque chez moi dès le deuxième jour lorsque le marchand de légumes, qui me voit pour la deuxième fois, ne me regarde plus avec méfiance et me souhaite une bonne journée. Les pierres de la Sardaigne.

Je n’ai pas aimé : les horaires de bus bidon de l’information touristique, à Santa Teresa (ne pas oublier de rédiger un billet sur les hauts et les bas des transports collectifs) . Marcher sous un soleil de plomb avec vingt kilos de bagage dans les collines et trouver par hasard le cousin de l’hôtesse qui ne s’est pas pointée (ne pas oublier de rédiger un billet sur les hauts et les bas des airbnb). La dame de l’information touristique de Cagliari (ne pas oublier de rédiger un billet sur la description de poste dans les bureaux d’information touristique).  Perdre des photos d’ensemble de la ville, prise depuis le ferry en route vers Naples.

img_9739img_9925

12 réflexions sur “ Adios Saldinia ”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s