11 réflexions sur « Bouts de papier (4) »

      1. …And a third to get it right, finally? Yes, it would be like practice. Your poem made me think of A Compass Error by Sybille Bedford, in which a character expresses that when one is young, everything seems a rehearsal, then « One day you know the curtain was up all the time. That was the performance. » And that reminded me of Adrienne Rich’s Transcendental Etude, which also says we don’t get a rehearsal, and worse, that we begin in the midst of the hardest movement. Thinking that way could certainly focus the mind.

        Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s