jusqu’au dimanche


Saint-Gabriel de Valcartier, 2017, canon, Sylvie GE

Je m’inclinerai devant le temps : une balle de laine, qui déboule de fils en fils entremêlés. Au bas de la colline, je lirai des mots très longs, qu’on ne prononce pas souvent jusqu’au dimanche. Puis je me reposerai.

2 réflexions sur « jusqu’au dimanche »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.