le pas fragile sur le pont


Ronda, el puente nuevo, novembre 2019, canon, Sylvie GE

J’avançais en hésitant

le pas fragile lancinant

les yeux presque fermés

et c’est ainsi qu’on tombe

entre le ciel et l’eau qui fonce

dans les rochers fendus par la terre

qui tremble mais 

les vieilles passent le regard bienveillant

elles voient très loin dans l’âme

des passants vacillants

et elles ont mieux à faire

que s’éloigner en riant

(mais j’en ai mis du temps à traverser la route)

J’avançais en hésitant

le pas fragile vacillant

les yeux presque fermés

et c’est ainsi qu’on tombe

entre le ciel et l’eau qui fonce

dans les rochers fendus 

par la terre qui tremble mais

les vieilles passent 

le regard bienveillant

elles voient très loin dans

l’âme des passants

et ont mieux à faire que s’éloigner en riant

(j’en ai mis du temps à traverser la route)

6 réflexions sur « le pas fragile sur le pont »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.