la-haut

autour de la cathedrale de Chirstchurch, Nelson, Nouvelle-Zelande, canon, Sylvie Ge

On monterait là-haut, comme on faisait nos devoirs autrefois, dans la joie, en appuyant bien fort, sur le crayon, de plomb : des lettres comme des anges qui racontent quelque chose (je n’ai jamais rien su dessiner d’autre). 

6 réflexions sur « la-haut »

Répondre à irene tetaz Annuler la réponse.