Archives du mot-clé Dylan Thomas

Abertawe

Abertawe (Swansea), janvier 2019, canon, Sylvie Ge

Il fait bon de passer quelques jours dans une ville qui proclame que l’on a besoin de la poésie. Abertawe (Swansea), le lieu de naissance de Dylan Thomas (oui, lui, encore une fois), dont il a dit qu’elle était  « a pretty ugly town » (un jeu de mots difficile à traduire en français, puisque « pretty » a le sens de « jolie » et de « assez », donc « assez laide » ou « jolie laide »), qui traduit admirablement bien ce que l’on ressent à Abertawe. La ville a été reconstruite en hâte après avoir été rasée pendant la seconde guerre mondiale, et cela se sent un peu partout. On peut tout de même avoir une idée de ce qu’elle a été grâce à quelques bâtiments et la trace indéniable de Dylan Thomas, qui y est né, et référencé un peu partout dans la ville : le Centre Dylan Thomas, le théâtre, les citations, etc., lui confère un charme indéniable, du moins à mes yeux. C’est sans compter la marina, le bord de mer et Mumbles, au début de ce que l’on appelle les Gowers, une série de baies, plus magnifiques les unes que les autres. Et une ville qui ne craint pas d’affirmer que le monde a besoin de poésie me fera toujours sentir la bienvenue.

Dylan Thomas’s country

_mg_2908_1-2A stay in Tenby seems incomplete if it does not include a visit (a pilgrimage might be a fairer term) to the country of Dylan Thomas, Laugharne, where he lived and wrote for a significant part of his life. Everything contributes in Thomas’s magic, the winding road leading to it, the peninsula, the Norman castle, the house where Dylan lived, the little boathouse where Thomas wrote (photo), or the pub where he spent perhaps a little too much time. This time, I wanted to visit him at the cemetery (where he is buried near his wife Caitlin), his grave marked with a simple white wooden cross (I expected nothing less from him). I am reassured to see that it still has a beautiful view of the hills. I then return to the boat shelter, which I had not been able to photograph last time because of the reflections. The visit of course must end at the pub with friends, where everything recalls his presence. I guess in the summer the place is invaded by visitors, but today it’s only us and a few local. A truly perfect and inspiring day.

Au pays de Dylan Thomas

_mg_2908_1-2Un séjour à Tenby semble incomplet s’il n’inclut pas une visite (un pèlerinage serait peut-être un terme plus juste) au pays de  Dylan Thomas, Laugharne, où il  a vécu et écrit pendant une bonne partie de sa vie. Tout participe à la magie de Thomas, de la route en lacets y menant, la péninsule, le château normand, la maison où Dylan vécut, le petit abri à bateau où Thomas écrivait (photo), jusqu’au pub où il passa peut-être un peu trop de temps. Cette fois-ci, je tenais plus particulièrement á lui rendre visite au cimetière (où il est enterré auprès de sa femme Caitlin), sa tombe marquée d’une simple croix de bois blanche (je n’attendais rien de moins de lui). Je suis rassurée de voir qu’il a toujours une belle vue sur les collines. Je retourne ensuite à l’abri à bateau, que je n’étais pas arrivée à photographier lors de ma visite précédente, en raison des reflets. La visite bien sûr  se doit de se terminer au pub Brown avec des amis, où tout rappelle sa présence. Je suppose que l’été l’endroit est envahi par les visiteurs, mais aujourd’hui, il n’y a que nous et quelques gens de l’endroit. Une journée parfaite et inspirante.